bocklinPremière écoute de l'année, avec ce poème symphonique de Sergeï Rachmaninov intitulé L'Isle des Morts, et inspiré d'un tableau de Böcklin. Notre travail consistera à trouver les correspondances entre la musique et le tableau. De quels moyens dispose un compositeur pour traduire ses émotions : ici le coté sombre, tragique et imposant mais néanmoins calme et peu animé du sujet.

Nous avons reconnu les coups de rame du nocher Charon qui fait avancer la barque en plongeant les rames 3 temps dans l'eau lourde et 2 temps dans l'air plus légère. Ce qui donne ce balancement régulier et lent.

Nous identifions les instruments graves (contrebasses et violoncelles d'abord, puis des cuivres) qui créent cette couleur sombre et cette sourde angoisse.

Le début est bien évidemment dans la nuances pianissimo évoluant très progressivement en crescendo, puisque l'on veut traduire l'idée "d'avancer vers quelque chose".

Le cours (dans un fichier de meilleure qualité) se trouve ici : Résumé

La musique peut-être écoutée ici.