Nous étudions le célèbre Lied "Erlkönig" de Schubert sous l'angle du timbre vocal. La question que nous nous posons : pourquoi et comment le chanteur soliste module sa voix, change sa façon de chanter en plein milieu du Lied ? Ici le cours : Erlkönig.pdf

La version du baryton Dietrich Fischer-Dieskau

Celle du ténor Daniel Norman

Parallèlement nous chantons le chant "Le Congrès des Chérubins" de Juliette. Nous répérons toutes les modifications de sa voix : travail sur le timbre (voix de chanteuse actuelle, voix lyrique), les accents (populaire parisien, belge une fois, provincial et très large) sur les nuances, et autre caractère ...

Il nous a cependant fallu relever une quarantaine de mots de vocabulaire, parce que Juliette (merci) travaille ses textes, et que du bon français ça ne peut pas faire de mal à notre jeunesse SMS !

 

En live elle se prend encore davantage de liberté :